ROSALIE 15 «Speedster» Jean Daninos 1933

Cabriolet roadster 15cv 1

J’ai découvert ce superbe cabriolet en 1975 dans « Quai de Javel I et II » de Pierre Dumont. J’étais alors jeune technicien chez Citroën au Laboratoire d’Essais, rue Balard et m’intéressais évidemment à la « 22 », la Traction 15 cabriolet et cette Rosalie non identifiée. Ce n’est que quelques mois plus tard

que MM Jacques Borgé et Nicolas Viasnoff l’attribueront à Mr Jean Daninos dans « La Traction d’amour, un roman ». Elle apparaîtra ensuite dans « Toutes les Citroën » de René Bellu en 1979, puis dans « Le Fanatique de l’Automobile » en 1984, où Mr Jean Daninos est interviewé par Mr Michel Renou. Nous la reverrons dans « Mes prototypes » de Mr Jean Daninos, mais aussi dans
« Rosalie sous le cygne des chevrons » en 1992 et « Les fabuleuses Traction » de Fabien Sabatés, dans "Portraits de Facel", en 1999 par Frédéric Demoulin... et bientôt des images inédites dans le nouvel ouvrage de l’Amicale Facel-Vega.

Ma carrière automobile, mon expérience dans les concepts car, la construction de la « SIMCA-FIAT Berlinette Le Mans » sur http://autorevevoisins.hautetfort.com me permettent d'entreprendre ce nouveau challenge. Les informations de mes amis citroënistes, de Citroën Héritage, du Club Citroën France ainsi que votre appui m’encouragent à la reconstruire... Même si elle existe encore cachée et oubliée... quelque part ! 

Réalisation de la caisse 

La caisse est entièrement réalisée en acier sur deux longerons en tôle pliée de 2 millimètres. La structure de porte est un mariage entre les éléments de C4 Torpédo et de Rosalie. Elle s’ouvre d’arrière en avant. Le pied de porte est celui de la Rosalie. La forme du flanc est obtenue par l’emploi d’une tôle préformée au bon galbe. La rotonde arrière est celle de Rosalie 15. A ce stade, 

je compare les photographies d’époque avec celle de ma réplique et je corrige les différences : réglage de la hauteur des ailes et des volets de capot...

La malle, sa console, les ailes et le porte bagage sont les éléments déterminant du style arrière. Nous ne possédons malheureusement pas de photographie. En 1933, Jean Daninos aurait pu dessiner cet arrière façon « Traction », mais le secret régnait encore autour de son style, il est donc peu probable que sa « 15 Speedster » préfigure la Traction.

La porte est le fruit du mariage de la structure de la 15 avec son système de fermeture et son lève vitre et de l’avant de la C4 torpédo pour les articulations.

Le pied milieu est en place, ancré sur le longeron de bas de caisse et sur la bosse de roue arrière, le tout sera haubané sur la structure acier qui renforcera le tonneau arrière et supportera les ancrages d'articulations de capote. 

 

Un nouveau jalon est atteint ! Nous étions présents au 16 ème ICCCR (International Citroën Car Club Rallye) aux Pays-Bas. Nous avons présenté le style général de l’auto en exposant le montage à blanc du côté droit. 

 

Notre Rosalie eut un grand succès et des admirateurs du monde entier. 

 

Son moteur Bernard Lyon P36 6 cylindres culbuté a aussi suscité beaucoup de questions...